Entreprises : 5 astuces pour booster votre RSE avant la fin de l’année

Les fêtes arrivent à grand pas, et vous êtes probablement à quelques jours de vos congés hivernaux. Si jamais vous souhaitiez engager votre entreprise vers une démarche RSE et solidaire, vous pensez peut-être qu’il est trop tard. Cet article vous démontrera le contraire : découvrez quelques astuces de circonstance à mettre en place dans votre entreprise, qu’elle soit petite, moyenne, ou grande.

#1 : S’engager vers le label LUCIE

Que vous ayez ou non on une démarche RSE en place, vous souhaitez probablement vous engager et être reconnu comme un acteur du changement par vos parties-prenantes.

Le label LUCIE permet de s’engager dans une démarche RSE solide, basée sur la norme ISO 26000. C’est aujourd’hui un label de référence qui a réussi à fédérer une communauté de plus de 350 organisations (et je suis fière de faire partie des consultants référencés !).

Récemment, LUCIE a fait évoluer sa méthode pour être en phrase avec la nouvelle loi PACTE et les enjeux des entreprises à mission. Avec le nouveau label intermédiaire LUCIE Mission, vous pouvez avancer à votre rythme et vous faire accompagner tout au long de votre démarche.

Si vous vous engagez avant le 31 décembre 2018, vous bénéficierez d’une réduction sur le coût du label LUCIE Mission, qui passera ainsi de 1500€ à 1000 pour une durée d’un an (pour un CA inférieur à 10 millions d’euros).

N’hésitez pas à contacter l’équipe du label pour plus d’informations !

#2 : Offrir des goodies à vos clients, oui mais pas n’importe lesquels !

Exit les portes-clefs en plastique made in China ou les gadgets inutiles qui finissent bien souvent au fond du tiroir de vos clients et collaborateurs. Si la consommation se fait de plus en plus responsable dans les foyers, les entreprises peuvent également rejoindre le train en marche, notamment lors des fêtes de fin d’année.

Le classique crayon à graines à semer n’est désormais plus tout seul sur le marché. Des sites comme Dreamact ou CADOETIK proposent un nombre incroyable de produits éthiques, solidaires, et souvent fabriqués France.

Mais avant de vouloir à tout prix offrir des objets matériels, prenez le temps pour interroger vos véritables motivations. Fédérer ? Fidéliser ? Convaincre ? Quelles sont les valeurs de votre cible ? Ses domaines d’activités ? Faire le point vous permettra de faire le meilleur choix, et ainsi d’éviter un gaspillage de temps, d’argent, et surtout de matières premières.

Pensez également aux coffrets gourmands, chocolats ou autres produits alimentaires, dont l’impact peut être moindre s’ils sont bien choisis.

Enfin, le temps est peut-être venu de…ne rien offrir !

#3 : Opter pour des cartes de voeux écologiques

Tout comme le crayon à semer, il existe des cartes de voeux originale “à planter”. Une idée originale et durable, qui pourra faire son petit effet !

Plus simplement, si vous envoyez des cartes de voeux classiques, le critère numéro 1 à regarder sera la qualité du papier d’impression, en privilégiant bien-sûr le recyclé ou labellisé. La plupart des imprimeurs les proposent en option aujourd’hui, à des prix parfois identiques aux papiers classiques ! Évitez les dorures, paillettes, et vernis, qui sont souvent synonymes de plastiques. Choisissez vos enveloppes avec la même attention, et le tour est joué.

À noter que les cartes de voeux numériques, surtout si elles sont envoyées en masse, ne sont pas si écologiques que ça (cf astuce #4 ci-dessous). Dans tous les cas, mieux vaut privilégier la qualité à la quantité ! 

#4 : Faire un grand nettoyage numérique

Saviez-vous que si Internet était un pays, il serait le troisième pays le plus polluant après la Chine et les États-Unis ? Qu’une entreprise de 100 collaborateurs génère 13,6 tonnes d’équivalent CO2 par an rien qu’avec ses e-mails ?

Nous sommes de plus en plus connectés et nos données et nos échanges pèsent lourd sur la balance. Le comble dans tout ça, c’est que l’on a l’impression que l’on ne peut rien faire, et que c’est complètement indépendant de nous. Or, c’est plutôt le contraire : il est très simple de réduire sa pollution numérique.

Pour cela, vous pouvez commencer par une action très simple à l’aide de l’outil Cleanfox (et c’est gratuit) : faites le tri dans votre boîte e-mail. À titre d’exemple, y a quelques jours, en l’espace de 15 minutes, j’ai économisé 12kg de CO2 grâce à Cleanfox. Et cela me permet au passage de me désabonner des (trop) nombreuses newsletters reçues chaque jour.

À l’échelle d’une entreprise, faites connaître Cleanfox à vos collaborateurs et organisez un challenge pour féliciter celle ou celui qui aura fait le plus d’économies de CO2 !

Leur blog recense une dizaine d’autres actions à mettre en place, et qui ne prennent parfois que quelques secondes.

#5 : Soutenir les réveillons solidaires

À l’approche des fêtes, de nombreuses ONG et associations organisent des réveillons solidaires (à ce sujet, Flavie avait rédigé un article sur Carenews).

Le plus souvent, l’information est communiquée au niveau local : regardez sur le site de votre mairie ou renseignez-vous auprès des organisations proches de chez vous.

Si vous n’avez pas la possibilité de participer physiquement, vous pouvez aussi soutenir la Fondation de France, qui reverse des financement à plus de 150 fêtes cette année.

Et dans le contexte d’une entreprise : passez le mot, peut-être que certains de vos collaborateurs seront très heureux d’apprendre qu’ils peuvent s’engager de façon originale, à une période où la solidarité est plus que nécessaire !

Vous pouvez également organiser une collecte de vêtements ou de jouets, que vous redistribuerez auprès d’une organisation solidaire sur votre territoire.

Merci pour votre passage sur mon blog ! Et vous, qu’avez-vous prévu pour booster votre RSE avant la fin de l’année ? N’hésitez pas à commenter cet article ou à me contacter pour partager vos bonnes pratiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *